Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des mamans en quête d'un job
  • Le blog des mamans en quête d'un job
  • : Concilier vie professionnelle et maman...un vrai défi ? un équilibre à trouver ça oui, en se posant les bonnes limites ! et les bonnes questions...
  • Contact

Favoris

http://www.wikio.fr

  logo egg

logoeducalangues

Coups de coeur



..Pour le commander 


 

 

 

 

 

 

 

 

Le job de ses rêves, un livre plein d'idées et des tests.

Par  Fanny Dalbera. Dessins de Pénélope Bagieu.

 

Patch_jobreve.jpg

28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 16:35

 

 


 


'L'Entrepreneuriat au féminin', est le titre d'un ouvrage publié en 2009 par le Conseil Economique, Social et Environnemental, et présenté par la vice-présidente de la CGPME, Geneviève Bel également fondatrice du club de l'entrepreneuriat au féminin.


Pourquoi en parler un an après ? Tout simplement parce que le sujet est toujours d'actualité et que, d'autre part, en me rendant au salon planète PME dernièrement, le livre était distribué aux visiteuses qui s'intéressaient au sujet.


Que dit en substance, cet ouvrage ? En révélant les freins majeurs de l'entrepreneuriat des femmes en France, en s'appuyant sur des études faites dans quelques pays européens ou étrangers et sur des dispositifs réussis en la matière, l'auteur suggère ici des leviers d'actions pour stimuler la création d'entreprises des femmes.

 

 

 


Premier point donc : les principaux freins au dévelopement des entreprises féminines

« Le souhait de création d'entreprise a sensiblement progressé depuis 2 ans, encore plus chez les femmes que chez les hommes » mais l'écart se creuse entre femmes et hommes dès lors qu'il s'agit de passer à l'action.

Les blocages invoqués ? Les préjugés sexistes très forts en France seraient à l'origine d'une bonne part du découragement des femmes qui se sentent moins aptes que leurs pairs à relever le défi ! Le doute, encore le doute... C'est tout de même le comble alors que l'on sait que les filles réussissent mieux scolairement que leurs petits camarades (58% de réussite au Bac). Oui mais, pour les études supérieures, les filles se cantonnent plus généralement dans les filières littéraires ou généralistes (ce qui les amènent à entreprendre des activités tertiaires le plus souvent) tandis que les garçons se tournent davantage vers les secteurs technologiques industriels, plus rémunérateurs.

La plus faible implication des femmes dans des réseaux (dixit un rapport de 2007 de Monique Bourven de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances) ne leur permet pas non plus de profiter de l'expérience des autres et d'échanger des informations, voire de les stimuler dans leurs projets. On voit toutefois fleurir au fil des ansnombre de réseaux féminins dont je vous dresserai une liste très bientôt, et dont le rôle est primordial dans l'affirmation des femmes dans la société.



Autre obstacle de taille :l'environnement familial. Il est crucial pour une femme de sentir son environnement adhérer au projet car elle culpabilise déjà de sacrifier sa vie de famille à sa vie professionnelle. Et même si le conjoint coopère aux tâches domestiques, il est prouvé que 80% de celles ci sont effectuées par les femmes, même à salaire et carière équivalents.cf étude de l'INSEE en 1998.


Et qui dit investissement dans la vie professionnelle veut diré également, aménagement du temps de travail au féminin..oui on le dit et le redit sur ce blog : un aménagement des horaires doit être mis en place dans les entreprises pour permettre aux mamans (et aux papas quoique moins souvent) de mener de front carrière et éducation des enfants.


Enfin, pour se lancer, et prendre des risques financiers, les femmes seraient plus frileuses que les hommeset moins ambitieuses en termes de budgets. « Réserve vis à vis de l'endettement, souci de préserver la sécurité de la famille, manque de maîtrise des outils financiers, et moins d'aisance pour négocier avec les banques », bien souvent moins enclines à prêter aux femmes. source le magazine du chef d'entreprise. Il existe pourtant un dispositif d'aide en matière de financement en France depuis 1989, à l'initiative du secrétariat d'etat chargé des droits de la femme. Ce dispositif permet aux femmes créatrices d'entreprises de ne pas engager leur patrimoine personnel.



Et pourtant les femmes ont cette capacité (que n'ont pas les hommes..?) d'être polyvalentes et multitâches. Ecoutez donc Annie Batlle, co-auteur du Bal des dirigeantes : Habituées au compromis, elles savent mieux négocier; présentes sur plusieurs fronts, elles savent souvent très bien s'organiser et planifier; enclines au bien être de leur entourage, elles sont proches des attentes de leurs collaborateurs (??? vraiment? Sur ce point là, je doute..), pour des raisons de gestion du temps, elles sont plus portées à déléguer..



Alors, au final que propose geneviève Bel ?

En amont, de lutter dès l'école, contre les représentations stéréotypées des rôles des femmes et des hommes, de favoriser la diversification des cursus en ouvrant plus largement les filières techniques, industrielles et scientifiques aux filles, sensibiliser les jeunes à l'entrepreneuriat dès le secondaire à travers par exemple la création de junior enreprises, valoriser l'image de la femme entrepreneur, accroître les dispoisitfs d'aide et d'accompagnement des femmes qui se lancent dans la création d'entreprises (en se basant sur le modèle du Québec toujours en avance) en créant une antenne spécifique, proposer des modules de formation au management, aux montages financiers, soumettre l'intégration d'une jeune entreprise au sein d'une pépinière; enfin améliorer les offres des accueils péri-scolaires ou de puériculture en imaginant des structures à la carte (tel que Gepetto), ou un accès similaire à la cantine pour les chefs d'entreprise et les salariées..



.un bien vaste programme qui va demander du temps de mise en pratique !! mais encore une fois, les femmes ont gagné des points depuis 40 ans, les modèles évoluent lentement mais sûrement. Les femmes sauront se positionner et s'affirmer j'en suis convaincue !

 

A voir également : le réseau féminin La Barbe, qui osent l'action !


Partager cet article

Repost 0
Published by sansinette - dans femmes entrepreneuses
commenter cet article

commentaires

tirelaricom 08/07/2010 18:00


Belle démarche que de proposer de nouvelles pistes pour concilier - pour les hommes comme pour les femmes - vie professionnelle et vie privée. Ce n'est que dans l'équilibre que l'on peut être
efficace et heureux. Pour info, l'équipe de Tirelaricom a trouvé la solution suivante : mi-temps en entreprise, mi-temps en portage salarial. Cette organisation permet une plus grande souplesse 2 à
3 jours par semaine. Mais bien sûr, cette solution se prête à nos métiers de graphiste et rédactrice notamment.


Suivez-moi ici aussi !

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

 

 

C'est d'actu

 

 

guidemampreneurs  Sortie du guide des Mompreneurs

de Valérie Froger

Qui sont-elles ? comment font-elles ?

Portraits et conseils.

 

 

 

Vidéos