Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des mamans en quête d'un job
  • Le blog des mamans en quête d'un job
  • : Concilier vie professionnelle et maman...un vrai défi ? un équilibre à trouver ça oui, en se posant les bonnes limites ! et les bonnes questions...
  • Contact

Favoris

http://www.wikio.fr

  logo egg

logoeducalangues

Coups de coeur



..Pour le commander 


 

 

 

 

 

 

 

 

Le job de ses rêves, un livre plein d'idées et des tests.

Par  Fanny Dalbera. Dessins de Pénélope Bagieu.

 

Patch_jobreve.jpg

2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 10:02

Pour toutes celles qui doutent, qui pensent blanc mais qui agissent noir, pour celles qui aimeraient se surpasser ou plus simplement oser aller plus loin, oser dire non, oser se positionner différemment...cet ouvrage est fait pour vous !

Ecrit par un homme, Yves Deloison, " Pourquoi les femmes se font toujours avoir " on ne saurait traiter l'auteur de féministe. C'est d'ailleurs à mon sens ce qui en fait l'intérêt, un regard masculin sur les comportements féminins.


lesfemmes-se-font-avoir.jpgYves Deloison, avant d'être journaliste, était consultant en bilan de compétences et a accompagné nombre de femmes dans leur cheminement professionnel. A ce titre il a remarqué certains comportements inhérents à la gent féminine : une manière de penser et de se projeter bien différente des hommes. Les femmes semble-t-il se freinent dans leurs envies, s'auto-censurent, et passent à côté d'opportunités profssionnelles qui pourtant leur plaisaient et dont elles étaient capables.

Pourquoi ces blocages ? Selon l'auteur, le manque de confiance en elles ou l' éducation, les stéréotypes sociétaux les projettent d'emblée dans des rôles conditionnés desquels elles n'osent pas sortir ou n'y songent même pas, par convention, par habitude.

 

Alors, pour aller contre ces clichés stéréotypés et affirmer ses choix, quand bien même seraient-ils hors des sentiers battus, Yves Deloison nous pousse à modifier notre schéma de pensée et nos comportements au quotidien. Vous êtes en réunion, n'allez pas faire le café pour tout le monde, un homme peut s'en charger. Vous êtes invitée à dîner, ne vous sentez pas obligée de desservir avec l' hôtesse. Vous visez un poste très bien payé et ambitieux, ayez la ténacité pour postuler jusqu'au bout !

 

Vous le voyez, ce livre avancera certainement des clichés..mais il a le mérite également, au risque de redondance, de rappeler des évidences et de nous pousser, nous les femmes, vers une attitude plus affirmée, plus assumée pour oser ses choix professionnels ou personnels.

 

Pour en savoir plus, voici l'interview sur France Info.

Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 22:18

C'est LA question posée par ce tout dernier clip lancé par le laboratoire de l'égalité. Les femmes, on continue de s'asseoir dessus ou on arrête ? 


Laboratoire de l'égalité par laboratoiredelegalite

 

Un clip qui n'agit pas toujours dans la finesse, mais qui a le mérite de bousculer les concepts. Et de montrer, dans la sphère professionnelle, combien les femmes sont ignorées par les hommes, jusqu'à les écraser, physiquement. 

En 2010, le laboratoire de l'égalité se constituait auour d'un groupe de femmes et d’hommes de différentes sensibilités politiques, exerçant des responsabilités dans la vie économique, sociale, universitaire, associative. 


En créant un Pacte de l'égalité, ce laboratoire un peu particulier, veut interpeller les politiques sur les mesures à prendre pour une égalité hommes-femmes dans le cadre économique, social et professionnel.


Publié sur le site de LIbération, ce clip a sucsité de vives réactions, très représentatives à mon sens des clivages  de la société actuelle. En sera-t-il de même ici ...?

 

 


Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 14:50

 

Egalité hommes/femmes au travail ?

Les Aspects juridiques

 

Pour ce second épisode conduit par Thierry Gautret, un peu de culture ne nuisant pas, vous saurez tout sur l'aspect législatif et juridique de l'égalité professionnelle hommes-femmes ! Au moins, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez rien...

 

"Deuxième épisode de notre série sur l’égalité entre hommes et femmes au travail. Dans le précédent article nous avions fait le constat qu’en France (et en Europe) les femmes sont moins bien payées que les hommes, elles ont moins accès aux postes à responsabilité et que par conséquent elles ont une moins bonne retraite.

Pourtant la France dispose d’un impressionnant arsenal législatif en faveur de l’égalité au travail entre hommes et femmes. Mais cela a-t-il changé la donne pour autant ....?

Tout commence comme je l’avais indiqué précédemment par l’inscription dans la constitution française en 1946 du principe d’égalité entre hommes et femmes. Le préambule de la constitution proclame : "la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme" (art.3).

La constitution étant le plus haut niveau en droit qui s’impose à tous les autres, lois, décrets, ordonnances, règlements, jurisprudence, contrats, etc … tout est en place depuis cette date pour que ce principe s’applique à tous les niveaux et notamment dans les contrats de travail !

En 1951 la Convention n° 100 de l’OIT affirme le principe d’égalité de rémunération entre la main-d’œuvre masculine et la main-d’œuvre féminine pour un travail de valeur égale.

En 1957, le principe de l’égalité de traitement entre hommes et femmes est également repris dans l’article 119 du traité de Rome, acte fondateur de ce qui deviendra l’actuelle communauté Européenne.

 

 parit-hommes-femmes-vire-e-.jpgPlusieurs directives seront ensuite adoptées pour confirmer ce principe pour qu’il soit transposé dans les droits nationaux. En voici quelques unes :

Directive de 1976 : porte sur l’égalité de traitement dans l’emploi, de l’embauche, de la formation, de la carrière et des conditions de travail.

Directive de 1992 : évoque l’amélioration de la sécurité et de la santé des femmes enceintes, accouchées ou allaitantes au travail.

Directive de 1997 : lorsque des faits qui permettent de présumer l’existence d’une discrimination sont établis, il incombe à la partie défenderesse de prouver qu’il n’y a pas eu violation du principe de l’égalité de traitement.

Charte Européenne des droits fondamentaux du 18 décembre 2000 : Est interdite, toute discrimination fondée notamment sur le sexe(…)

La transposition dans le droit du principe d’égalité a commencé en France dès 1972 avec le vote de plusieurs lois, jusque très récemment en 2011.

Loi du 22 décembre 1972 : introduction de l’article L.140-2 dans le code du travail : « Tout employeur est tenu d’assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale (…) l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes. » Articles L 140-2 à L 140-4 : «  Tout employeur est tenu d'assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération entre les hommes et les femmes (…).Les différents éléments composant la rémunération doivent être établis selon des normes identiques pour les hommes et pour les femmes. Les catégories et les critères de classification et de promotion professionnelle ainsi que toutes les autres bases de calcul de la rémunération, notamment les modes d'évaluation des emplois, doivent être communs aux travailleurs des deux sexes. Toute disposition résultant d'une décision d'employeur (…) contraire est nulle de plein droit. »

 

Loi Roudy du 13 juillet 1983 (Article L  432-3-1): elle invite les entreprises à réaliser tous les ans un rapport sur la situation comparée des hommes et des femmes et à le soumettre au comité d’entreprise. Sur la base d’éléments chiffrés, ce rapport permet « d'apprécier la situation respective des femmes et des hommes en matière d'embauche, de formation, de promotion professionnelle, de qualification, de classification, de conditions de travail et de rémunération effective ». En 1999, moins d’une entreprise sur deux appliquait la loi.

 

Loi Génisson du 9 mai 2001 : elle rend obligatoire la négociation collective sur l’égalité professionnelle dans l’entreprise et prévoit des sanctions pénales en cas de non respect de cette loi. Aucune sanction ne sera appliquée.

 

Loi n°2006-340 du 23 mars 2006 : elle modifie le code du travail notamment pour la suppression des écarts de rémunération, l’équilibre vie professionnelle et vie privée, relative à l'égalité salariale entre les femmes et les hommes , l’accès des femmes aux instances délibératives et juridictionnelles, à la formation professionnelle et à l’apprentissage.

 

Loi n° 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites : elle renforce la lutte contre les inégalités de salaires entre femmes et hommes: les entreprises seront obligées, sous peine de sanctions financières, de prendre des mesures pour réduire les écarts de salaires femmes/hommes durant leur carrière. Agir au plus tard pour le 1er janvier 2012.

 

salaires-egaux.jpgLoi n° 2011-103 du 27 janvier 2011 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d'administration et de surveillance et à l'égalité professionnelle 

La jurisprudence, suivant l’esprit de la loi, est aussi en faveur de la protection des femmes. En voici un exemple récent :

Arrêt de la cours de cassation du 6 juillet 2010 en faveur de plaignantes pour inégalité salariale, qui reconnait  « l'existence d'une discrimination homme-femme en se fondant sur une comparaison salariale entre la rémunération » des hommes et des femmes alors qu’il y avait « identité de niveau hiérarchique, de classification, de responsabilité, leur importance comparable dans le fonctionnement de l'entreprise, chacune d'elles exigeant, en outre, des capacités comparables et représentant une charge nerveuse du même ordre ». Cet arrêt rend donc plus facile la reconnaissance du non-respect de la règle « à travail égal salaire égal » en ne se limitant pas à la notion de « poste identique » mais en comparant les éléments constitutifs du travail.

 

Tout semble donc en place au niveau national mais aussi européen pour que l’égalité entre hommes et femmes au travail devienne réalité… et pourtant cela ne se produit pas !

Le constat est donc que la loi seule ne peut pas tout régler et qu’il s’agit avant tout de la responsabilité de chacun, homme ou femme, employé ou dirigeant pour que le principe d’égalité s’applique. C’est ce que nous verrons dans les deux prochains articles."

 


Repost 0
Published by Thierry Gautret - dans Place aux Femmes
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 19:46

Pour cette rentrée,  un ami a souhaité publier une série sur la question de l'égalité hommes-femmes.

Et comme une fois n'est pas coutume sur ce sujet d'entendre s'exprimer les hommes..je me suis régalé à ldée de ce qu'il allait écrire. J'ai découvert un texte fouillé et argumenté, loin des discours machistes habituels..ce qui 'est pas pour nous déplaire, pas vrai ?

Ce dossier en quatre feuilletons pose un constat factuel sur les questions de salaire, les aspects juridiques, les premiers pas effectués pour avancer sur cet aspect et compare avec nos voisins européens.

Je vous invite donc à prendre connaissance de l'épisode 1 et de laisser vos commentaires éclairés.

Sandrine

 


 

 

egalite-homme-femme.jpgEgalité homme/femme au travail ?

Constat en 2011

 

Chacun de nous passe la plus grande partie de son temps au travail. Ce que chacun en retire devrait dans le meilleur des cas lui permettre de s’épanouir et de s’enrichir personnellement et financièrement. Mais hommes et femmes sont-ils égaux dans ce domaine? Non bien sûr, loin de là ! Je vous propose une série de 4 articles pour faire le point sur le sujet. Nous ferons un premier constat de la situation puis dans les articles suivants nous regarderons de plus près les aspects législatifs, les apports de la R.S.E. (Responsabilité Sociale des Entreprises) et de la certification. Enfin nous verrons comment nous pouvons envisager une amélioration de la situation… par les actes !

 

Aujourd’hui, 65 ans après l’inscription dans la constitution française du principe d’égalité entre hommes et femmes la réalité est malheureusement toujours très différente ! Mais avant de rentrer dans les chiffres je voudrais vous soumettre une définition de « l’égalité des sexes » tirée de la fameuse norme ISO 26000 sur la responsabilité sociétale (sur laquelle je reviendrais dans un prochain article) et qui me semble assez juste :

 

« Traitement comparable des femmes et des hommes, conformément à leurs intérêts et besoins respectifs. NOTE : Il s’agit d’un traitement égal ou, dans certains cas, d’un traitement différent mais considéré équivalent en termes de droits, avantages, obligations et opportunités ».

 

Il y a deux domaines majeurs d’inégalités : la rémunération et les opportunités de carrière (notamment l’accès aux hautes fonctions)

Je vous rapporte ici quelques chiffres publiés par l’observatoire de la parité entre les femmes et les hommes qui dépend du Premier Ministre.

Le salaire annuel moyen brut des femmes est inférieur à celui des hommes de 18.9 % dans le secteur privé et semi-public, 37% inférieur si on intègre les heures des temps partiels.

Alors qu’elles représentent 47,1 % de la population active, les femmes ne représentent que 37,3 % des cadres et professions intellectuelles supérieurs et 17,1 % des chefs d'entreprise de 10 salariés et plus contre 76,8 % des employés et 49,4 % des professions intermédiaires.tab.fem-hom-entreprise.png

Dans la fonction publique d'Etat, les femmes constituent 50,8% de l'effectif total et seulement 16,1% des emplois de direction.

Dans la fonction publique territoriale, les femmes constituent 59,7% de l'effectif total et seulement 18,0% des emplois de direction.

Dans la fonction publique hospitalière, les femmes constituent 78,6% du personnel non médical et 47,7% des personnels médicaux. Elles représentent 16,3% des chefs d'établissements, membres du corps des directeurs d'hôpitaux et 50,4% du corps des directeurs d'établissement sanitaire social et médico-social.

(Source : Rapport annuel sur l'état de la fonction publique - Faits et chiffres 2008-2009 - Volume 1, Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat)


A ces inégalités s’ajoutent leurs effets sur la retraite des femmes :auboulot-les-filles-copie-1

Les femmes partent en retraite, en moyenne, à 61,4 ans et les hommes, 59,5 ans.

41% des femmes ont effectué une carrière complète contre 86 % des hommes. Les femmes valident 20 trimestres de moins que les hommes : 137 pour les femmes et 157 pour les hommes.

Les femmes perçoivent en moyenne 1020€ contre 1636€ pour les hommes, en droit dérivé, soit 62% des retraites des hommes. En droit direct, les femmes touchent 825€ en moyenne contre 1426€ pour les hommes, soit 50 % des retraites des hommes. (Droits dérivés : droits attribués aux ayants droit du fait de l’activité d’un affilié décédé. Droits directs : droits acquis par l’affilié du fait de sa propre activité.)


Bien triste constat pour un pays comme la France qui se targue d’être à l’origine des droits de l’homme (et de la femme ?)… mais faisons un point chez nos voisins européens.

 

Ecarts de rémunération en % (chiffres de la Communauté Européenne) :

5 meilleurs 5 plus mauvais

Malte 4% Chypre 25%

Belgique 7% Estonie 25%

Slovénie 8% Slovaquie 24%

Italie 9% Allemagne 22%

Portugal 9% Royaume Uni 20%

 

L'écart de rémunération entre les femmes et les hommes est l'écart de la rémunération horaire brute moyenne entre femmes salariées et hommes salariés en pourcentage de la rémunération horaire brute moyenne des hommes salariés (définition d'Eurostat).


% de femmes chef d’entreprise (chiffres de la Communauté Européenne) :

5 meilleurs 5 plus mauvais

France 38% Chypre 13%

Lettonie 38% Malte 14%

Pologne 36% Islande 17%

Espagne 34% Finlande 20%

Italie 34% Irlande 20%

 

% de femmes cadre (chiffres de la Communauté Européenne) :

5 meilleurs 5 plus mauvais

Lettonie 44% Chypre 13%

Lituanie 42% Malte 14%

Estonie 37% Danemark 23%

France 37% Pays Bas 25%

Roy. Uni 34% Grèce 25%

 

 

Malgré des inégalités encore fortes la France est plutôt bien placé et contrairement à ce que l’on aurait pu croire les pays du nord et anglo-saxons ne sont pas ceux ou il y a le plus d’égalité homme femme au travail. Ceci étant si l’on regarde plus largement le sujet de l’égalité entre hommes et femmes à travers le domaine politique et éducatif, alors la France est loin derrière les pays scandinave et avant dernière en Europe !

Le constat reste donc assez négatif malgré, nous le verrons dans les prochains articles, des mesures et initiatives assez nombreuses pour plus d’égalité au travail entre hommes et femmes.

 


Repost 0
Published by Thierry Gautret - dans Place aux Femmes
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 16:15

 

 

womenareheroesLe 12 janvier prochain sort un long-métrage français, au titre évocateur "Women are heroes".

Sur une forme documentaire d' 1h25, le spectateur est invité à visiter plus particulièrement le Brésil, l' Inde, leKenya et le Cambodge. Le film commence dans les favelas brésiliennes, où l’on reconnaîtra d’immenses affiches de JR et les réactions qu’elles suscitent chez les femmes. Puis en Inde, où nous découvrirons des femmes prises entre des coutumes ancestrales et une modernité quotidienne. Puis le Kenya où, là encore, les femmes doivent vivre dans un contexte plus que chaotique et instable. Enfin, au Cambodge, nous serons confrontés à la violence de l’expropriation ultra violente faite aux foyers tenus par un système matriarcal qui tente de résister face aux mastodontes de l’immobilier...Chacune de ces femmes nous étonnera par son courage et sa foi.

 


 

Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 11:06


Encore une preuve que jeunesse et force de caractère peuvent aller de pair !! et que les prouesses physiques et d'endurance ne sont pas réservées qu'aux hommes..le cas de Jessica Watson est éloquent !

large-posterjessicawatson


 

Samedi, une jeune femme de 16 ans, a finalisé  son tour du monde en solitaire à la voile, devenant la plus jeune navigatrice à réaliser pareil exploit. 


Jessica Watson, australienne, est entrée vers 14h00  dans le port de Sydney à bord de son voilier rose, après un périple de 23.000 milles nautiques et sept mois dans les mers du sud de la planète.



Son aventure avait suscité une polémique en raison de son jeune âge. Les autorités de l'Etat du Queensland, dont elle est originaire, avaient tenté de la dissuader de prendre la mer après qu'elle fut victime d'une collision avec un autre bateau lors d'une sortie d'entraînement.

Agence Reuters



Jessica, a eu raison de persister dans son projet puisqu'elle a réussi son pari ! Comme quoi 'le talent n'attend pas le nombre des années ' sacrée prouesse surtout pour une si jeune femme, jolie de surcroît et qui montre une force de caractère peu commune. Epatant ! Pour en savoir plus, son blog



Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 23:37





Une de ces journées où l'on se dit : c'était bien d'y être ! Une de ces manifestations où l'on est fière d'être une femme, d'être entourée par d'autre femmes présentes pour la même cause : faire entendre les voix féminines pour défendre nos intérêts ! Pas de féminisme dur pour autant mais des coups de gueule, des constats et des propositions !


Le magazine Elle relançait, 40 ans après ses premiers Etats Généraux de la Femme de 1970, la seconde édition de IMG_4895.JPGcet ambitieux projet. Des Etats Généraux ouverts sous la présidence d'une grande dame emblématique du combat des femmes ces 40 dernières années : Simone Veil, acclamée, que dis-je- ovationnée par l'assemblée à majorité féminine bien sûr, ce vendredi 7 mai dans l'enceinte de Sciences -Po Paris. Des Etats Généraux qui ont consisté, pendant 6 mois, à recueillir les témoignages de femmes dans plusieurs villes de France, à travailler sur des thématiques comme le travail, la famille, la maternité, la sexualité, l'éducation, la formation, la situation économique de la Femme française. En s'appuyant également sur des associations, des chercheuses, des expertes métiers, la rédaction de Elle a finalement réalisé un livre blanc contenant 24 propositions remis en mains propres au Premier Ministre François Fillon et sur lequel il s'est engagé, à répondre dans le prochain n° du magazine féminin ! (bon coup marketing au passage pour le magazine..)



Au cours de cette journée, des femmes reconnues (Anne Lauvergeon présidente du directoire d'Areva, Cécile Duflot, porte-parole du parti politique des Verts, Nathalie Kosciuscot-Morizet, secrétaire d'Etat à la prospective et à l'économie numérique, Claude Halmos, pédo-psychologue réputée, Anne Parisot,présidente du Medef, Juliette Abécassis, écrivain, Brigitte Grésy auteur du petit traité contre le sexisme ordinaire....etc) se sont exprimées lors de tables rondes sur des thématiques diverses telles que les femmes et le pouvoir, de nouvelles formes de travail, la maternité et la sexualité, la violence, ou encore les stéréotypes encore trop présents dans la société française.



On peut reprocher toutefois à cette journée de ne pas être rentrée davantage dans le vif du sujet de certaines des thématiques abordées, en posant concrètement les faits tels que les nouvelles formes de travail, les disparités économiques hommes/femmes, l'émergence de femmes créatrices d'entreprises,

les réseaux sociaux féminins ou toutes les formes de solidarité existante et en expansion qui auraient permis de brosser un profil de la nouvelle femme de 2010.

Car de 1970 à 2010, les choses ont heureusement évolué  (quelques grandes dates marquantes à la fin du post sur la femme dans tous ses états sur jobetmaman), les manières d'envisager sa vie de femme et -le cas échéant - de mère, ont beaucoup changé, les mentalités également...avec un frémissement d'intérêt grandissant depuis 2/3 ans pour les questions de parentalité et de parité homme/femme ….avec la conscience générale que les femmes ont un rôle à jouer dans les sphères économiques, politiques, artistiques, etc (n'en déplaise aux vieux machos conformistes)…..et pourtant tant de choses restent encore à faire !!


IMG_4897.JPG


Je reste cependant un peu perplexe quant au discours un tantinet trop misérabiliste invoqué quelquefois au cours de cette journée notamment avec Juliette Abécassis qui a brossé un tableau déprimant de la femme d'aujourd'hui (bonne à tout faire et tellement submergée, malgré ses efforts pour tout gérer, et par ses enfants, qu'elle se fait plaquer et surnage dans les difficultés en tous genres mais en gardant la tête haute)...tableau certes réaliste mais pas universel heureusement. .La femme d'aujourd'hui a des combats à mener..mais elle est nettement plus autonome, affranchie et épanouie qu'auparavant !!


Enfin, l'image de la femme séductrice véhiculée par les médias et dont Elle se fait largement l'écho, contribue à imposer encore aujourd'hui des stéréotypes machos (justement combattus et défendus par une invitée de Elle,Brigitte Grésy de la commission de Michèle Reiser sur l'image des femmes dans les médias) franchement antinomyques avec le positionnement libératoire de la Femme affiché dans ces Etats Généraux..Dommage qu'un média de cette ampleur continue de dévoiler la femme sous ses aspects séducteurs essentiellement en omettant le plus souvent de la montrer comme une femme active, cultivée, curieuse, autonome financièrement, et avec un cerveau ! Eh oui je sais que ça en étonnera quelques uns mais la femme pense et réfléchit !


Néanmoins, je suis ressortie de cette journée ragaillardie, boostée, en me disant que -au moins pendant quelques jours- la presse allait parler de notre cas, à nous les nanas !

 

Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 10:50

 Brigitte Grésy incarne la femme moderne, engagée, réaliste, qui a su mener de front sa carrière et sa vie de mère. Chaleureuse et disponible, je l’ai rencontrée dans un café (un peu bruyant soit dit en passant) et nous avons échangé sur le statut des femmes dans la société actuelle.


Brigitte Grésy est l'auteur du « petit traité contre le sexisme ordinaire »,traitesexismeordin  où elle fustige avec humour les propos sexistes, même apparemment anodins, du monde du travail et propose des actions de « résistance ».

De 1998 à 2004, elle se consacre aux questions de l’égalité hommes femmes comme chef de service des droits de la femme puis comme Directrice de Cabinet du ministre de la parité et de l’égalité  professionnelle madame Ameline.

Inspectrice aux Affaires Sociales, elle est l’auteur d’un rapport en juillet  2009 sur les inégalités hommes / femmes où elle fait 40 propositions pour enfin actionner des leviers  de changements  et imposer une vraie parité en entreprise et en politique.

Rapport qui servira de base aux discussions avec les partenaires sociaux (à la rentrée 2010 ?) et qui, selon les propos tenus par Xavier Darcos en 2009, était très attendu  «  tout simplement parce que la réalité de la situation que décrit ce rapport et à laquelle nous allons nous efforcer d’apporter des réponses fortes est une réalité alarmante. Je veux le dire sans ambages. Cette réalité nous fait honte ».


IMG_4563.JPG

 

Brigitte, pourquoi  la question de l’égalité hommes-femmes est-elle devenue votre combat ?

«Avec pas moins de 3 lois : loi Roudy de 1983, loi Génisson de 2001 et la loi de 2006 sur l'égalité salariale, cette question n’est pourtant absolument pas prise en compte au sein des entreprises, l’égalité reste un sujet secondaire et abstrait. Pour preuve seulement 7.5% des entreprises ont signé un accord sur l’égalité en 2008 comme le leur impose la loi.

La parentalité n’est pas pensée, pas envisagée. Or cela concerne la famille, la société, l’entreprise ! Réviser la question de la parentalité permettrait de lever la culpabilité des femmes, qui se surinvestissent dans leur travail (et souvent sans reconnaissance particulière) et dans leur foyer. Il est donc  important maintenant de faire évoluer les mentalités, les rouages internes de management, et de proposer des outils concrets ».

 

Justement, maintenant qu’une certaine prise de conscience apparaît, quels sont les leviers qui pourraient concrètement faire évoluer les choses ?

« Il faut revoir les aspects qualitatifs et quantitatifs des paramètres de l’entreprise. Par exemple, revoir les critères d’embauche des femmes, en leur ouvrant des postes jusque là réservés aux hommes, repenser la formation des femmes, revoir les critères de promotion, l’accès aux postes de direction.  Il faut également réviser la qualité des critères de notation par exemple. Une femme est jugée, comme les hommes, selon des paramètres masculins, sur une carrière considérée comme linéaire..ce qui est contradictoire avec ce que vivent les femmes puisque leur parcours professionnel est fait de pauses et de reprises.. En fait c’est un travail de fond qu’il faut mener avec les partenaires sociaux, pour fondamentalement changer la place de la femme ».

 

Outre les outils juridiques, politiques, les quotas, les classifications et même, ce que vous proposez dans votre rapport, les notations des entreprises et leur classement en fonction du respect des critères de parité, pensez-vous que les femmes doivent être les premières actrices de l’égalité ?

« Bien sûr ! C’est fondamental ! les femmes doivent entrer en résistance ! pas de façon violente et sectaire mais en posant leurs limites, en s’affirmant, chacune avec ses moyens, elles doivent oser dire non et affronter les hommes sur leur terrain. Mais pour cela , elles doivent déjà apprendre à déculpabiliser ! non, nulle femme n’est parfaite et je dirais même tant mieux ; elles doivent apprendre à déléguer certaines tâches à leur mari pour leur laisser une place au sein du cercle familial. Les femmes ont besoin également de trouver un écho parmi leurs congénères, de sentir que leurs frustrations sont partagées, collectiviser les enjeux pour renforcer leur détermination.  C’est là la force des réseaux de femmes, montrer qu’elles occuppent le terrain, échanger leurs expériences, se  faire entendre et tisser des liens utiles. »

 

Vous êtes rapporteur depuis 2008, de la commission pour l’image des femmes dans les médias . Cette commission, présidée par Michèle Reiser, doit veiller à l’autorégulation du rôle des femmes au sein des médias.  Cette veille ne concerne pas, du moins pour l’instant, les médias online qui sont par principe complètement autonomes. Que pensez-vous des blogs et de leur impact sur une évolution des mentalités ?

« Je trouve très sain que des blogs se fassent l’écho de questions sociétales et créent la discussion sur la toile. C’est un moyen d’échanges, qui permet de poser des jalons et d’avancer sur la question de l’égalité et de la parité. »

 

Quels conseils donneriez-vous aux mamans qui se posent la question de leur carrière professionnelle ?

« Surtout n’abandonnez pas tout pour élever vos enfants. Il faut rester dans la course de la vie sociale. Une femme qui  lâche son job par « obligation » risque de reporter ses frustrations sur ses enfants. Ne cherchez pas à  être une mère parfaite, et laissez une place au père pour qu’il investisse les lieux lui aussi. Quand au congé parental de 3 ans, il ne permet pas une reprise sans dommages dans la vie active. C’est d’ailleurs pourquoi il est question de le raccourcir dans la durée en proposant   80% du salaire.  Un autre accord prévoyant  le non transfert d’1 mois du congé parental du père est également en discussion. Travailler et élever ses enfants c’est possible, en posant bien ses propres limites. Avoir des enfants décuple les compétences d’une femme..alors profitez-en pour gérer vie pro et vie de famille de concert ! »

Brigitte, un grand merci à vous pour cet entretien !

 

 

 

Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 12:55

Journée XX !

Vous vous attendiez à un article cochon..? à du porno chic ..? raté !  c'est juste que ce 8 mars -comme tous les 8 mars depuis 100 ans - on célèbre la journée internationale des Femmes !

femmesstylisees.jpg

Aujourd'hui...lâchez vous les femmes ! tout est permis..ouiii ! Profitez-en pour faire tout ce qui vous plaît, lorgner avec vos jumelles chez le voisin, écrire sur les murs de la vieillle grincheuse d'à côté, sonner aux portes, resquiller dans le métro, dire merde au contrôleur, rouler sur le pieds d'un flic, demander -ou mieux- exiger une augmentation à votre cher patron, ..bref tous vos phantasmes avouables..ou pas ..sont à portée de main. Avec un grand sourire et une moue de repentence..qui pourrait vous en vouloir ?

Par contre je ne suis pas certaine que vous n'aurez aucun ennui par la suite...vous assumez, hein !

Un petit plus pour cette année :
2010 symbolise la 100 ème année de création de cette journée qui ne sert à rien...et qui est à peine relayée dans les médias. Elle sert symboliquement de piqûre de rappel sur les disparités entre hommes et femmes et sur le statut délicat de celles-ci. E lle sera aussi l'occasion de célébrer les 40 ans du Mouvement de libération des Femmes (MLF), dont les militantes sont restées des figures incontournables du féminisme, à la relève longtemps incertaine.source AFP

Si vous y croyez, vous pouvez toujours participer à la manifestation qui se tiendra ce soir LUNDI 8 MARS à 18h30, place de la Nation en direction de la Bastille avec halte devant l'Hôpital St Antoine.


mobilisationdroitsdesfemmes.

lesmariannedeladiversite.




Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 14:37
astridm-stress.jpg


Pour illustrer mon post précédent sur garder la forme au boulot Astrid M,  blogueuse émérite et talentueuse a bien voulu prêter sa plume d'illustratrice à jobetmaman. Et voilà ce que ça donne !

t'as des tas de dossiers..? euh..ce serait moi ce serait un chouilla plus bordélique;..no stress...cool...chaque chose en son temps...zen..et puis attends..je me muscle le périnée là...

Merci Astrid ! Son blog est super sympa, plein de fantaisie et drôle. Elle croque sa vie de maman (et d'un futur bébé) avec impertinence. Encore une maman artiste que l'on va suivre de près !

Repost 0
Published by sansinette - dans Place aux Femmes
commenter cet article

Suivez-moi ici aussi !

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

 

 

 

C'est d'actu

 

 

guidemampreneurs  Sortie du guide des Mompreneurs

de Valérie Froger

Qui sont-elles ? comment font-elles ?

Portraits et conseils.

 

 

 

Vidéos